Return to site

La journée de l'entrepreneuriat féminin

Un des nombreux progrès de la société : on vous explique

Aujourd'hui, les femmes recherchent la parfaite égalité parmi un monde professionnel longtemps dominé par la gente masculine. Les mentalités sont en progression en France mais la quête vers le progrès est encore largement recherché. Et le monde de l'entrepreunariat est loin d'être mis à part : en effet de nombreuses institutions et services favorisent l'entrepreneuriat féminin et de nombreuses aides financières ou autre bénéfices sont proposées spécialement pour ces dernières.

Aujourd'hui encore les femmes sont en minorité représentant seulement 30% des créateurs, entrepreneurs et dirigeants d'entreprise. Un pourcentage qui n'a pas évolué depuis plusieurs années. Ce constat ne s'explique pourtant pas par un désintérêt général de la gente féminine pour l'entrepreneuriat.

Des difficultés liées aux financements

Les femmes ont plus de difficultés à trouver des financements et certaines discriminations sont encore à déplorer : le taux de rejet de crédit bancaire, de 2,3 % pour les hommes, atteint 4,3 % pour les femmes. Pourtant, elles ne sont pas plus nombreuses que les hommes à relever cette difficulté. Mais pourquoi? Cela vient du fait que les demandes de financement moins fortes. "Les établissements bancaires remarquent que les femmes demandent globalement moins de prêts ou des prêts moins importants", rappelle Eva Escandon, présidente du réseau Femmes chefs d'entreprise. Ainsi, elles sollicitent moins les aides bancaires car les dispositifs d'aides publiques existants et leurs fonds propres suffisent. Cette réalité est principalement due aux secteurs d'activité choisis par les femmes qui nécessitent moins de capitaux, notamment dans la phase d'amorçage.

Un juste milieu bien agencé

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, concilier vie professionnelle et familiale n'est pas une difficulté majeure pour les femmes dirigeantes dans la création ou le développement de leur entreprise. Cette affirmation provient d'un constat effectué par le baromètre de la Caisse d'épargne sur les femmes entrepreneuses de septembre 2012. En effet, parmi les 624 chefs d'entreprises sondées, 17 % placent la peur de déstabiliser l'équilibre familial au 10e rang des difficultés qu'elles rencontrent dans la création ou la gestion de leur entreprise.

Ajouter un paragraphe ici.

Investir dans les femmes est l’un des moyens les plus efficaces d’accroître l’égalité et de promouvoir la croissance économique durable. Les investissements réalisés dans les programmes spécifiques aux femmes peuvent avoir d’importantes répercussions sur le développement, puisque les femmes consacrent généralement une plus grande part de leur revenu à la santé, à l’éducation et au bien-être de leurs familles et de leurs communautés que les hommes. En effet elles sont 30 % à s'y engager. Suivent le service aux entreprises, le secteur de l'enseignement, la santé et l'action sociale, puis, les services aux ménages.

De plus, l'entrepreneur moyen, homme comme femme, a des enfants et une vie de famille.

ProximiKeys, engagé, encourage le progrès et est disponible pour toute transactions de clés bien - évidemment, pour les hommes comme pour les femmes ;)

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly